Vous êtes ici : Tmor en Scène » Gazette Mazette

Gazette Mazette

Gazette Mazette

Création jeune public à partir de 3 ans

Il s’agit d’un spectacle de conte et marionnettes entièrement fabriquées en papier journal, ficelle et scotch avec un décor en papier-carton autour de la thématique des souvenirs, de la mémoire, du lien entre grands-parents et petits-enfants et… du reyclage.

Des ateliers de création de marionnettes en matériaux de récupération peuvent accompagner le spectacle en amont ou en aval.

Casting

Écriture et direction artistique : Karine Ronse
Avec : Karine Ronse & Thierry Moral
Crédit Photo : Éric Pollet
Compagnie : Les ptits espaces théâtre

Le spectacle

Tout commence par une histoire,
Celle d’un souvenir d’enfance perdu dans le tréfonds de ma mémoire
Et qui réapparaît soudain dans le regard de ma mère, posé sur moi comme un miroir.
J’ai voulu raconter cette histoire aux plus jeunes.
Où vont tous ces souvenirs oubliés ?
Ces souvenirs, qui s’échappent, parfois malgré nous, au fil du temps et, ce faisant, nous séparent des êtres que nous aimons.
Alors, j’ai imaginé « Gazette Mazette », un pays de bric et de broc, où sont consignés tous nos souvenirs, si fragiles qu’ils pourraient disparaître d’un coup en soufflant dessus et tomber dans le Quartier des Oubliettes.
Là-bas règne Cagoule Maboule, l’escargot du temps qui passe. Il dévore vos souvenirs les plus chers et vous plonge dans l’oubli, jusqu’à ce que vous ne sachiez même plus d’où vous venez ni qui vous êtes.
Là-bas vit un vieux bonhomme hors service, oublié de tous.
Mais, un jour, une petite fille débarque dans le Quartier des Oubliettes à la recherche d’un souvenir auquel elle tient plus que tout au monde : le rire de son grand-père…
Il me restait à trouver comment représenter ce coin de mémoire oubliée et leurs habitants.
J’ai pris un vieux journal, je l’ai entortillé, découpé, assemblé avec de la ficelle et du scotch transparent : Vieux bonhomme était né. Puis je l’ai glissé dans un carton qui traînait et j’en ai fait sa maison : le Quartier des Oubliettes.
Corbeau, Cagoule Maboule, Arbre et Petite fille l’ont rejoint.
Des marionnettes en papier journal, papier publicitaire et autres « papiéteries », structurées avec de la ficelle et du scotch transparent, leur donnant une fragilité qui collait parfaitement à la thématique de l’histoire.
Ce spectacle à deux voix, entre conte et marionnette, est une fable visuelle émaillée de mots, de bruits, de musique, de lumière, de silences et… de souvenirs.
C’est ainsi que je suis devenue Recycleuse d’imaginaire, avec l’envie de proposer aux petits et aux grands, de créer, à leur tour, un habitant marionnettique du Quartier des Oubliettes, en souvenir du spectacle.

Karine Ronse
Recycleuse d’imaginaire

La vidéo

Les commentaires sont fermés.